À propos

En juin 2017, après l’infructueuse recherche d’un « repreneur », Bob Dudley-Martin, rédacteur du Petit Perlysien décidait d’en interrompre la parution. Interpellé par l’événement, un petit groupe de réflexion s’est alors formé afin d’évaluer les conséquences de cette décision et, le cas échéant, l’utilité de maintenir une publication. En ont fait partie: Jacques-Éric Félix, Nathalie Jaeger, Denis Kessi, Christian Maytain, Anne Périer Kessi, Michel Ramazzina et la soussignée.

Très vite, il est apparu que les grandes perdantes de cette affaire étaient les associations communales ainsi privées d’un moyen de communication économique et efficace. Il existe aujourd’hui, bien sûr, d’autres manières d’informer, notamment par Internet. Mais si un site peut fournir une information attractive et complète, encore faut-­il penser à le consulter. Alors qu’un journal vient à nous, nous rappelle le fil des événements communaux, nous fait savoir ce que nous ne pensons pas à chercher.

Forts de ces constatations, puis du résultat très encourageant d’une discussion avec les Autorités de la Commune, nous avons réuni les associations afin d’évaluer leur intérêt à maintenir une publication et surtout à participer activement à sa rédaction. Car le projet que nous imaginions n’était pas l’œuvre d’un seul rédacteur, la tâche pouvant en effet se révéler ingrate et épuisante, il s’agissait de constituer un comité de rédaction formé de volontaires et de membres des associations, tous bénévoles.

Le comité formé s’est immédiatement mis au travail. Les problèmes à résoudre restaient nombreux, mais il fallait tenter un premier numéro le plus rapidement possible, compte tenu de l’actualité associative importante du printemps.

Et c’est ainsi que naquit ce Canard de l’Aire.

C’est une première éclosion. Dans sa forme, son contenu et son financement, ce canard est appelé à évoluer. Il deviendra ce qu’en feront les associations qui l’utilisent et devra prouver l’intérêt de son existence. Mais c’est une aventure qui commence et elle est passionnante.

Merci à celles et ceux qui l’ont lancée. Merci aux Autorités de la soutenir. Merci aux membres du comité de rédaction d’y consacrer leur temps et aux associations de jouer le jeu. Merci à vous, surtout, de l’accueil que vous lui réserverez.

Christiane Favre

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close